Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Essais blog / Qu'avons-nous pensé du Renault Austral e-Tech 2023 ?

Rédigé par Klaas Janssens le

Klaas Janssens, rédacteur du Moniteur Automobile, a pu tester le nouveau Renault Austral E-Tech pendant une semaine. Découvrez ce qu'il a aimé... ou pas chez ce SUV familial hybride.

  • Avis Rédaction /20

Favorisées sur le plan fiscal, les voitures électriques prennent de plus en plus de place parmi les véhicules de société, mais pour les familles, le pas est moins évident à franchir. Je ne parle pas seulement du prix d'achat élevé, mais aussi de l'indisponibilité d'une "carte carburant" payée par le patron ou d'un système de recharge via des panneaux solaires. C'est pourquoi des voitures comme le Renault Austral restent si importantes, car la combinaison d'un SUV pratique avec une motorisation hybride et un prix acceptable est exactement ce que les familles recherchent aujourd'hui. Mais cela signifie-t-il pour autant que la Renault Austral E-Tech Full Hybrid soit hautement recommandable ?

Le Renault Austral est un SUV de 4,51 m qui repose sur la plate-forme CMF-CD sur laquelle Nissan a conçu le Qashqai. L'E-Tech Full Hybrid utilise un tout nouveau moteur à essence trois cylindres de 1,2 litre fonctionnant selon le cycle de Miller, où la course de travail est plus longue que la course de compression (parce que les soupapes d'admission se ferment très tôt pendant le mouvement descendant des pistons). Ce moteur présente un taux de compression très élevé (12,0:1) et est aidé par un turbocompresseur à géométrie variable (pour améliorer la réponse à bas régime) et par le calage variable des soupapes d'admission et d'échappement. Il dispose également d'une vanne EGR basse pression et d'une pompe à eau électrique.

Ce trois cylindres est couplé à deux moteurs électriques sous une tension de 400 V : un moteur principal d'une part et un alternateur de démarrage d'autre part. Ces moteurs électriques sont alimentés par une batterie lithium-ion de 2 kWh, située sous les sièges avant. La puissance combinée de l'ensemble de la chaîne de traction hybride est de 200 ch, puissance qui est transmise aux roues avant par l'intermédiaire de la boîte de vitesses multimode innovante (qui n'est pas synchronisée et se passe d'un embrayage classique). Le sprint de 0 à 100 km/h ne réclame que 8,4 s et la vitesse maximale (limitée) est de 174 km/h. Mais qu'en est-il sur la route ?

J'ai aimé Renault Austral E-Tech

Le Renault Austral peut être équipé en option de la direction active aux quatre roues 4Control, qui permet à ce SUV familial de se conduire avec autant de vivacité qu'une citadine. La troisième génération de cette technologie est dotée d'un angle de braquage plus prononcé : jusqu'à 50 km/h, les roues arrière tournent désormais jusqu'à 5 degrés dans la direction opposée, contre 3,5 degrés auparavant. Si vous roulez plus vite, les roues arrière tournent dans le même sens que les roues avant. Associé à un volant agréable, ce système permet une maniabilité appréciable.

Ne confondez pas le label Esprit Alpine ou le groupe motopropulseur de 200 ch avec une voiture sportive, car le Renault Austral E-Tech ne l'est pas. La puissance électrique est suffisante pour permettre des croisements fluides et la conduite est douce ; selon la charge de la batterie, vous pouvez parcourir jusqu'à 2 km en mode électrique. Les batteries se rechargent remarquablement vite, grâce à la récupération efficace de l'énergie au freinage. Vous pouvez contrôler le degré de récupération du freinage régénératif à l'aide des palettes au volant et en quatre étapes. Plus important encore, la consommation de carburant se maintient de manière ludique sous les 6 l/100 km, à moins de ne rouler que sur autoroute.

La planche de bord du nouveau Renault Austral, inspirée de la Mégane électrique, combine un tableau de bord numérique de 12,3 pouces et un écran d'infodivertissement de 12 pouces. Le système multimédia moderne et intuitif fonctionne sous Android Automotive et offre un accès direct à Google Maps, par exemple, sans qu'il soit nécessaire de connecter son smartphone à la voiture. La navigation est donc toujours à jour.

Les sièges sport de l'Esprit Alpine, partiellement garnis d'alcantara, sont très esthétiques et offrent une excellente assise, tandis que la banquette arrière du Renault Austral offre beaucoup d'espace. Cette dernière est également coulissante et dotée d'un dossier réglable, de sorte que les passagers arrière sont presque aussi à l'aise que s'ils étaient assis à côté du conducteur.

Review Renault Austral E-Tech Full Hybrid

Je n'ai pas aimé Renault Austral E-Tech

Le Renault Austral est agréable à regarder. Surtout dans la teinte bleue de notre exemplaire d'essai, une couleur de peinture combinée ici avec un toit noir et des jantes sombres de 20 pouces. La finition Esprit Alpine apporte des touches plus sportives à l'ensemble, afin de ne pas passer inaperçu dans le trafic. Si les lignes me séduisent, je suis un peu gêné par la trop grande affinité avec le nouvel Espace et la référence un peu grotesque à Alpine, ce qui nuit à l'originalité de Renault avec l'Austral. Les détails sportifs ne sont pas non plus un must pour moi : je préfère une jante plus petite et un amortissement un peu plus indulgent.

Le volant du Renault Austral, de forme un peu bizarre, est certes agréable à tenir, mais l'ergonomie s'avère moins réussie. Les commandes au volant sont plutôt correctes, mais le bouton MultiSense superflu est surtout gênant, et les trois leviers sur le côté droit (pour commander la boîte de vitesses, les essuie-glaces et le système audio) sont vraiment trop encombrants. Il m'est arrivé trop souvent d'actionner les essuie-glaces pendant que je me garais, en cherchant la marche arrière.

Parlons de la transmission multimode. On a parfois l'impression qu'elle n'arrive pas à suivre le rythme, surtout lorsqu'on évolue en centre-ville ou lors de passages dynamiques dans l'arrière-pays. Pendant un instant, on a l'impression que la boîte de vitesses ne sait pas s'il faut passer à la vitesse supérieure ou à la vitesse inférieure, et après une pause un peu longue, une secousse désagréable vient troubler la tranquillité de la chaîne cinématique hybride. Mais on ne peut rien y faire, car il n'est pas possible de passer soi-même les vitesses. Le bruit du moteur devient aussi parfois gênant, surtout lors des démarrages à froid et, lorsque la batterie est déchargée, le trois cylindres suralimenté n'émet pas une sonorité très agréable.

Rien à redire sur l'espace de chargement, avec un volume de coffre allant d'un minimum de 430 à un maximum de 1455 l, même si le Full Hybrid perd 70 l de volume de rangement par rapport aux autres motorisations. Dommage que le seuil de chargement soit un peu haut et que le Renault Austral E-Tech ne dispose pas d'un plancher de chargement plat.

Review Renault Austral E-Tech Full Hybrid

Dus Renault Austral E-Tech

Pour ceux qui recherchent un SUV familial "abordable" doté d'une motorisation hybride, le Renault Austral E-Tech Full Hybrid est tout à fait recommandable. Le design de la carrosserie est séduisant, l'intérieur suffisamment spacieux, l'infodivertissement convivial et moderne, la tenue de route agréable et le groupe motopropulseur à la fois doux et économique. Pour moi, il pourrait être un peu plus confortable et un peu moins pompeux, mais je ne cherche pas un SUV familial "abordable" avec un groupe motopropulseur hybride...

Dans cet article : Renault, Renault Austral

Channel Manager Produpress Websites

Instagram: @kjanssens_pro

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une