Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Essais blog / Opel Astra Hybrid

Rédigé par Klaas Janssens le

Klaas Janssens, rédacteur du Moniteur Automobile, n'a pas d'affinités particulières avec Opel. L'Astra Hybrid 180 proposée en GS Line pourrait-elle permettre un rapprochement ? Qu'est-ce qu'il aime et qu'est-ce qu'il regrette ?

  • Avis Rédaction /20

Quand j'étais jeune, j'aimais bien la Lotus Omega, mais à part ça, je ne me souviens d'aucune Opel qui m'ait vraiment séduit. Chaque journaliste automobile a des marques qu'il aime et d'autres qu'il n'aime pas. Ce n'est pas un problème, tant que cela n'affecte pas le jugement objectif. Et je ne pense pas que ce soit le cas, il suffit de lire mes rapports d'essai.

Ce n'est pas que je ne sois pas ouvert à une meilleure relation, mais le déclic ne vient tout simplement pas. La nouvelle Opel Astra pourrait peut-être changer la donne, alors je suis parti à l'aventure pendant une semaine avec l'Hybrid 180 GS Line. Il s'agit de la version "d'accès" à la gamme hybride rechargeable qui délivre 180 ch et 360 Nm à partir d'un quatre cylindres essence 1.6 turbo électrifié.

J'ai aimé

Les Astra précédentes étaient trop "boursouflées" à mon goût : comme si la carrosserie était restée trop longtemps au four. Grâce à ses lignes plus épurées, la nouvelle génération s'avère davantage agréable à regarder, surtout en version GS Line plus sportive. Les fins blocs optiques sertis dans ce museau assombri se marient bien avec la couleur rouge de la carrosserie, le toit contrasté, les jantes élégantes et les détails de design noirs.

À l'intérieur aussi, l'Opel Astra fait bonne impression. Vous êtes assis bien bas dans les sièges sport qui vous soutiennent bien et vous avez devant vous un tableau de bord épuré, avec un écran tactile central soutenu par un certain nombre de touches de raccourci physiques pour les fonctions les plus fréquemment utilisées. Détail sympathique : sur l'écran numérique, les chiffres indiquant votre vitesse changent de couleur lorsque vous roulez en mode électrique - du blanc au bleu.

La ligne GS confère à l'Opel Astra une allure dynamique, et le groupe motopropulseur hybride rechargeable offre des performances à la hauteur. Tant que la batterie peut fournir de l'électricité, l'Hybrid 180 passe de 0 à 100 km/h en 7,6 s et atteint une vitesse de pointe de 225 km/h. J'ai tout de même terminé ma période d'essai avec une consommation moyenne de 4,6 l/100 km. Et cette consommation aurait pu être encore plus basse si j'avais eu plus souvent accès à une borne de recharge. 

Review Opel Astra Hybrid 180

Je n'ai pas aimé Opel Astra Hybrid 180

L'autonomie électrique WLTP de 60 km n'a jamais été atteinte dans la pratique, mais j'ai réussi à parcourir 45 km à chaque fois. Dommage que ces batteries grignotent le volume du coffre de l'Opel Astra Hybrid 180.  Il ne vous restera pas plus de 305 l. Heureusement, les sièges arrière peuvent être rabattus, ce qui vous laisse jusqu'à 1268 l de volume de chargement.

De toute façon, vous avez besoin de l'énergie électrique des batteries. Non seulement pour réduire la consommation de carburant ou augmenter les performances, mais aussi pour maintenir le confort de conduite. Après tout, sans assistance électrique, la boîte de vitesses à huit rapports commence à présenter des bizarreries, telles que des changements de vitesse saccadés et un bruit de moteur plus présent. Quiconque veut profiter de l'Opel Astra Hybrid 180 doit se brancher aussi souvent que possible.

Pour recharger un peu la batterie sur la route, l'Opel Astra Hybrid 180 est également équipée d'une fonction de récupération de l'énergie au freinage. Et c'est une bonne chose. Mais le fonctionnement de cette technologie a commencé à m'irriter très rapidement. En effet, il n'y a pas de freinage prévisible et doux. Même avec le pied léger, l'Astra hybride rechargeable ralentit par à-coups.

En ce qui concerne le feedback, le calibrage de la direction n'est pas non plus ma tasse de thé. C'est comme si le volant n'était relié aux roues avant que par un élastique. Du coup, on a l'impression de devoir sans cesse corriger la trajectoire de cette Opel Astra Hybrid à 180 dans le virage. C'est dommage, car le châssis sait gérer un parcours sinueux.

Review Opel Astra Hybrid 180

Donc Opel Astra Hybrid 180

La première impression est particulièrement bonne, car l'Opel Astra combine un design réussi et un intérieur agréable avec un excellent équilibre entre les performances et la consommation - du moins si vous veillez à brancher cette PHEV de temps en temps. Et bien que le filtrage soit un peu sec, il y a du dynamisme dans la suspension.

Mais cette sensation initiale commence rapidement à s'estomper. Il ne s'agit pas de gros ratés, mais d'un tas de petites choses qui vous énervent. Comme ces freins imprévisibles. Comme ce volant défaillant. Comme ce changement de vitesse instable lorsque l'électricité vient à manquer. Cette Astra n'est donc pour moi qu'une autre Opel comme les autres. 

 

 

Dans cet article : Opel, Opel Astra

Channel Manager Produpress Websites

Instagram: @kjanssens_pro

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une